6 juillet

Pour varier nos journees de flanerie, nous nous fixons comme objectif l'exploration de sites de petroglyphes d'indiens mayas. Un peu de culture dans notre "periode" nature.

Nous sautons de justesse (une fois de plus) dans un des rares bus hyper bondee qui se dirige vers notre bled repere, Santa Cruz. Manque de pot, a moins que ce ne soit toujours comme ca, celui-ci s'arrete toutes les cinq minutes et fait un mega detour vers le nord de l'ile (alors qu'on veut se diriger vers l'est). Avec une bonne partie de la route toute cahoteuse, a se demander comment le bus fait pour passer par la, a se demander aussi si c'est bien le chemin, nous n'arrivons qu'en fin de matinee.

Quand on nous dit que notre arret est la, on hallucine. Nous sommes au milieu de nulle part, en pleine brousse. Et ce qu'on croyait etre un village est  un croisement de deux pistes de terre rouge completement defoncee. Les rares personnes qu'on voit s'engouffrent, a cheval, dans des sentiers perdus. Quelques cases, d'ou l'on entrapercoit des enfants etonnees de nous voir dans le coin, sont planquees par ci par la.

19

Maintenant, comment trouver nos tas de pierres gravees qui datent de quelques milliers d'annees ¿ A part quelques points "dessinees" sur le minuscule plan de l'ile distribuee a l'hotel, nous n'avons aucun repere. Autour des cases et dans des champs, d'enormes blocs de pierres sont eparpillees un peu partout. Attrappe touristes paumees, ou hasard de la nature ¿

c5

Nous nous renseignons aupres de quelques villageois. Beaucoup ne connaissent pas les petroglyphes mais comme nous n'avons pas le choix, nous suivons les vagues directions parfois bien douteuses que certains nous donnent. Dans un paysage toujours au milieu de nulle part en pleine campagne, entre nature sauvage, volcan guetteur et lac silencieux, au bout d'un moment, nous tombons sur une piste etrangement bien arrangee et un panneau "petroglyphes, entrada 5 $".

a8

Nous nous aventurons sur le chemin, et au fil des kilometres, dans des terrains grillagees qu'on escalade avec parfois quelques hesitations, des fleches invitent a l'exploration et la recherche. Comme par miracle pour nous, nous degotons nos pierres millenaires. La premiere forme un magnifique disque sculptee : c'est un enorme calendrier maya. Sur les autres, place aux formes anamorphes, animales, vegetales ou geometriques, toutes aussi belles, mais alors, quels mysteres pour nous...

h1

Apres quelques bons kilometres de demarche, c'est le bout du sentier. Derriere un buisson, on nous helle. Un homme. Bottes aux pieds, vetements salis. Palluches de travailleur. Un paysan, ou un jardinier peut-etre. Il nous mene a une villa cachee au milieu d'un magnifique jardin. C'est la qu'il faut payer les 5$, pour l'entretien du site. L'homme nous fait visiter la proprietee. Quelques chambres sont a louer. Le tout est en hauteur,donnant sur une vue extraordinaire sur le cone du volcan Conception, la jungle alentoure et le lac. De quoi passer un sejour paisible en profonde communion avec la nature. Si nous avions du temps, nous nous serions probablement posees la, en pleine campagne, a proximitee des plages, et en plein coeur de vestiges mayas.

Apres avoir fait le tour du verger et du potager ou d'autres pierres gravees etaient encore a explorer, nous prenons congee de l'homme et partons a la recherche du lieu dit "El Porvenir", autre site archeologique indiquee sur le petit plan.

a suivre...