Entre temps, les heures se sont ecoulees. Il faut s'activer pour ne pas rater le dernier bus qui passe dans le coin et va a Moyogalpa, notre village point de chute. Au moment ou, d'un sentier de campagne nous atteignons la "piste" principale, nous voyons le bus, qu'on a ratee de peu, s'eloigner tout bringueballant, laissant une trainee de poussiere rouge et de fumee derriere lui. Malgree la fatigue de la quinzaine de kilometre a pied et la faiblesse du a la faim (on n'a pas encore pu dejeuner), la peur de rester coincees ici nous met des moteurs a nos jambes : comme dans un marathon, a quelques metres de la ligne d'arrivee, on court de toutes nos force, avec des cris en sus pour attirer l'attention. Heureusement pour nous, la route est tellement defoncee que le bus ne peut rouler vite. Nous finissons donc par le rattrapper de justesse.

Meme topo qu'a l'aller : celui-ci fait un detour par le nord et s'arrete toutes les cinq minutes pour charger ou decharger des gens, des sacs de marchandises, velos, regimes de bananes, poules, et meme, lit et matelas... on aura tout vu... La mauvaise surprise, c'est l'arret d'une heure dans un village qui nous fait arriver chez nous a la tombee de la nuit ¡¡

Au bout du compte, c'est plutot une journee d'aventure dans la nature que nous avions passee, mais non pas vraiment une journee de culture...

s2 t1

Petite remise en question...

... qui pourrait servir a des voyageurs dans le coin...

A y reflechir avec recul, on se dit que la journee etait drole, superbe et depaysante, a refaire encore et encore ¡¡ Mais... mais tout de meme, nous avons perdu pas mal de temps dans le transport...

Donc si on n'a pas beaucoup de temps et surtout si on veut profiter plus de l'ile, il vaut mieux reflechir a deux fois pour faire cette exploration archeologique en visite guidee, avec eventuellement l'option d'autres ballades dans la meme journee...

A bon entendeur...